Récit A

L’Arbre de Vie.

 

Il y a bien longtemps de cela, vivait à Chenonceau, un jeune garçon prénommé Louis. Il avait treize ans et mesurait 1,59 m. Son mince visage ovale était parsemé de taches de rousseur et encadré de charmantes boucles blondes.

Il avait dû quitter l’école et travailler aux champs car sa mère, malade, était immobilisée et ne pouvait donc venir en aide à son père à qui le roi François IV réclamait toujours plus de récoltes.

Leur maison était assez moderne car chacun y possédait sa propre chambre. Leur ferme, quant à elle, accueillait divers animaux : vaches, bœufs, chevaux, …

Ce que Louis préférait par-dessus tout, c’était le petit jardin où son chien Champi passait le plus clair de son temps. Il y arrosait les fleurs chaque matin puis il s’allongeait sur l’herbe verdoyante et s’endormait aux côtés de l’animal.

Fin de la partie n°1 – Ecole La Salle Félix-Aunac – Sylvie FRECHE

Un jour, le roi François IV les menaça de prendre leur terre s’ils n’avaient pas plus de récoltes à lui donner. Louis et son père cultivèrent alors sans relâche pendant des mois. Malheureusement, cela ne suffit toujours pas au souverain.

Un matin de printemps, alors que Louis travaillait aux champs, un messager royal lui ordonna de se rendre immédiatement  au château.

Fin de la partie 2 Ecole Notre-Dame du Vœu  (Cherbourg) – Nathalie Trespeuch
——————————————

 

Une fois arrivé, Louis se présenta devant le roi qui lui dit :

« Retourne à l’école pour avoir un métier plus tard et reviens me voir d’ici quelques mois. Si tu ne suis pas mon conseil, je te prendrai ton fidèle compagnon Champi ! ».

Louis, de retour à la ferme, va raconter à son père ce que le roi lui a dit. Dans tous ses états, le père tombe à la renverse. Louis trouva qu’il était temps aujourd’hui de révéler à ses parents le pouvoir des animaux qu’il connaissait. Pour le prouver, Louis alla chercher Champi et lui demanda s’il voulait bien aider son père à travailler à la ferme pour le remplacer. Instantanément, le chien appela tous les animaux de la maison.

Le père dût sortir de la ferme pour voir ce qu’il se passait à l’extérieur. Il s’aperçut que Champi parlait aux animaux. Il entendit ses paroles : «  Bon, les amis, on va devoir aider Louis et son père pour les récoltes cette année sinon, je risque d’être emmené par les gardes du roi et ne jamais vous revoir ».

« Voilà comment nous allons nous organiser et ce que l’on va faire ensemble :

-Les poules creusent dans les champs des trous.

-Les canards vont chercher des grains.

-Les oies sèment.

-Les cochons ramènent l’engrais.

-Les moutons et les chèvres plongent dans les réservoirs d’eau des chevaux pour se secouer dans les champs et arroser les grains.

-Les taureaux, à l’aide de leur corne, découpent le blé, le mais, les tournesols à profusion…

-Les vaches s’activent à récolter et à tout déposer dans les calèches.

-Les chevaux tractent les calèches et amèneront au roi la prodigieuse récolte en compagnie de Louis et de son papa. »

Au château, Louis en profite pour montrer au roi son bulletin scolaire et ce dernier le félicite pour son travail. Il le rassure alors qu’il ne prendra pas Champi.

Le père s’adresse en ces termes au roi : « Nous avons bien travaillé. Pouvons-nous avoir un peu plus d’argent pour améliorer notre confort à la ferme et mieux nourrir nos animaux ? ».

Fin de la partie 3- Collège Notre Dame de la Renaissance à Somain, classe de 6e de Mme Lecouvez et Mme Andrau
—————————————————–

- Si vous désirez davantage d’argent, vous devrez braver les dangers de la Forêt Noire qui se trouve au nord de Chenonceau, trouver et rapporter quelques gouttes de sève de l’Arbre de Vie ! »

Tout en regardant son père, Louis murmura : « Nous n’avons pas le choix père…

- En effet … lui répondit son père, perdu dans ses pensées. Nous partirons demain à l’aube… Seigneur, mon Roi, pourriez-vous nous donner une carte de ladite Forêt ? »

Ce qu’il fit…

Sur le chemin qui les ramenait chez eux, la carte dans la poche, ils décidèrent que seuls Louis et Champi partiraient pour cette dernière quête. La ferme avait besoin d’être entretenue !

A l’aube, Louis se faufila hors de la maison et mit dans un sac les deux petites fioles en verre pour recueillir la sève magique, la carte ainsi qu’une poignée de provisions.

Champi l’attendait, inquiet, à l’extérieur pour prendre la route…

Après plusieurs heures de marche, les deux compagnons arrivèrent devant la lisière de la forêt la plus épaisse et la plus sombre qu’ils n’aient jamais vu.

« La Forêt Noire », dit Louis dans un souffle.

Prenant leur courage à deux mains, ils pénétrèrent dans le bois tant redouté. Dès les premiers pas, ils sentirent l’humidité qui s’échappait des troncs, des feuilles mais surtout de la mousse omniprésente. Les rayons du soleil d’été n’arrivaient pas à traverser les branchages épais! Louis réprima un frisson alors qu’un vent glacial soufflait …

- Quelque chose ne va pas, dit Champi timidement.

- Que se passe-t-il, s’inquiéta Louis.

- Je ne sais pas, une impression … c’est bizarre…

- Quoi ? Insista le petit garçon.

- Je n’entends aucun animal parler… Comme si la Forêt avait été … abandonnée ou fuie…

- Oui… Tu as raison. Je le sens aussi. Et pourtant j’ai l’impression d’être observé !

Comme une réaction à ces propos, une ombre gigantesque sortit de l’obscurité, bouscula Louis qui tomba sur le dos et disparut aussi vite qu’elle était arrivée dans un fracas étourdissant!

Une fois remis de ses émotions, encore choqué, le petit paysan se releva et appela son chien : « Champi ! Champi !!! Où es-tu Champi ?!!! Réponds-moi s’il te plait ! ».

Rien… Aucune réponse. Le silence à nouveau. Louis tremblait de peur, les larmes aux yeux. Il s’inquiétait pour son ami. A ce moment précis, il maudissait le Roi François IV ! Tout était de sa faute ! Pauvre Champi ….

Il fallait le sauver, il lui devait bien ça ! Se ressaisissant, il décida de suivre la piste encore fraiche de la créature qui venait de les attaquer. Ce fut facile : les branches et les plantes étaient piétinées, cassées, arrachées par endroit ! Quelle bête furieuse a pu faire cela ?

Tout en marchant, Louis se rendit compte qu’il suivait en même temps le chemin que la carte lui indiquait. Se pourrait-il qu’il y ait un lien avec l’Arbre de Vie ?

Au détour d’un bosquet, il déboucha sur la plus incroyable des clairières ! Tout ici était différent de la Forêt Noire ! Le soleil réchauffait une herbe verte et tendre, de nombreux petits animaux buvaient, à un ruisseau, une eau claire et fraiche …

Et au centre de ce paysage magnifique, un arbre immense au tronc et aux branches épaisses, un arbre recouvert de nombreux fruits tous différents. Sur la même branche on pouvait voir des pommes rouges, vertes et jaunes, des cerises, des poires … !

Près de l’Arbre de Vie, Louis vit un énorme tas de terre et, allongé à quelques pas, … Champi !! Il semblait inconscient !

Le jeune garçon courut vers lui mais il s’aperçut trop tard de son erreur ! Il avait oublié la créature ! L’énorme monticule qu’il prit pour un tas de terre était en fait un … ogre !!! Ce dernier dormait, allongé. A l’approche du garçon il se réveilla, s’étira, bailla, se remit debout et sourit, toutes ses dents jaunes et pointues sorties !

Louis s’immobilisa alors que les yeux jaunes, immenses et malicieux de la Bête se posèrent sur lui. Une voix caverneuse résonna soudain :

- Que viens-tu faire ici, petit homme ? lui demanda l’Ogre.

- Je … je … viens cher cher chercher mon chien. Vous me me me l’avez pris ! Je viens aussi prendre un peu peu peu de sève de l’Arbre de Vie…

- Ah ah ! Oh ! Cette petite boule de poils là ?! Non, il est à moi … Et la sève de l’Arbre aussi d’ailleurs, je suis son Gardien!

- Co … co … comment ?! Non c’est Champi, c’est mon chien ! Rendez-le moi !! s’énerva Louis oubliant l’objet de sa quête

- Non, répondit calmement l’Ogre. Il est bien ici avec tous les animaux de la Forêt. Tu devrais partir maintenant et nous laisser tranquilles …

- Hors de question !

- Huum ?! Tu es tenace … dit l’Ogre en se grattant le menton. J’ai envie de m’amuser … Il y a peut-être une solution… Si tu es capable de répondre à ma question tu pourras non seulement reprendre ton chien mais tu pourras également prélever de la sève de l’Arbre. Si tu échoues, tu seras mon futur repas !!

Louis n’hésita pas une seconde : – D’accord, j’accepte !!

- Très bien, répondit le Gardien en se frottant les mains. Alors voici ma question : « Je suis ce qui peut ramener les oubliés et les disparus, je suis ce qui te fait pleurer ou qui te fait rire, ce qui te rend jeune, je suis ce qui naît en un instant mais qui dure toute une vie. Qui suis-je ? » Tu n’as qu’une seule chance et que quelques minutes pour me répondre…

Le petit garçon réfléchit et réfléchit encore, tant et tant qu’il sentit la sueur lui couler le long de son cou…Il avait peur de donner la mauvaise réponse, si peur ! Alors lui revinrent en tête tous les bons souvenirs, tout ce qu’il avait fait avec Champi, tout ce qu’ils avaient accompli à la ferme avec son père et les autres animaux, il se rappela aussi des mauvais souvenirs, de la maladie de sa mère, de la tâche pénible qu’il devait accomplir au nom du Roi … Cela le rendit encore plus triste…

Se souvenir, oui ! C’est cela la réponse à l’énigme !!!

- Je connais la réponse, Ogre !

- Je t’écoute jeune inconscient, répondit l’Ogre en souriant et en se léchant les babines.

- C’est la Mémoire !!! énonça Louis avec assurance.

Le sourire de l’ignoble Gardien disparut instantanément et il se mit en colère.

- Comment est-ce possible ?! Comment as-tu fait ?! J’ai perdu… contre un moustique, un moins que rien, un rase-motte !!

L’Ogre s’enfuit alors en pleurant et en hurlant vers la Forêt Noire tout en laissant derrière lui les deux amis, la clairière et l’Arbre de Vie.

La voie était libre maintenant ! En un éclair, Louis remplit les deux petites fioles de verre, ramassa Champi, le glissa doucement sous son bras et partit en courant vers la Forêt….

Fin de  la partie N°4 ,Ecole Louise de Marillac, Marseille ; Classes CM2 M. Martinez, Mme Eymard
————————

En chemin, Louis demanda à Champi s’il n’avait pas eu mal. Champi lui répondit que non. Soudain, sortant d’un bosquet voisin, un homme de haute taille leur barra la route.

« Que voulez-vous ? » demanda le jeune garçon.

« Que penses-tu que je veuille, petit ? » lui dit l’homme.

Tout à coup, Louis se souvint de qui était cet homme. C’était leur voisin. Il avait toujours été jaloux des terres de son père.

L’homme dit : « Je veux ces deux fioles pour obtenir la récompense du Roi. Allez, donne-les-moi et tout cela finira bien. Sinon je les aurai quand même mais tu ne seras peut-être plus en un seul morceau… » ricana son voisin.

Louis partit en courant mais il se prit une racine et s’étala de tout son long sur la terre. L’homme le rattrapa donc sans mal. Il lui prit des mains les deux fioles et partit d’un pas assuré. D’un seul coup, une masse sombre apparut et reprit les fioles au voisin de Louis.

C’était l’Ogre !

L’homme s’enfuit en courant car il n’y comprenait plus rien.

Le Gardien raconta alors à Louis qu’une sorcière lui avait lancé un sort et que … Soudain l’Ogre redevint un beau jeune homme. Il continua alors son récit : …tant qu’il ne ferait pas une bonne action, il resterait comme ça.

« Mais pourquoi vous a-t-elle lancé ce sort ? » demanda Champi.

« C’est une longue histoire et je ne peux vous la raconter maintenant. Allez, en route vers le château du Roi ! » cria Louis.

Et ils se mirent en route. Arrivés à la demeure du Roi François IV, ils furent reçus par un énorme cortège. Le Roi leur offrit une somme inimaginable d’argent et leur offrit des animaux. Il chassa le voisin de Louis. Louis se lia d’amitié avec le gardien.

Louis et ses parents vécurent heureux, sa maman ayant été guérie grâce à la sève de l’Arbre de Vie.

Et quand approcha l’heure de la mort du Roi, il nomma le jeune homme Roi pour lui succéder.

Louis monta donc sur le trône en tant que Louis 1er et il nomma l’Ogre, Gardien des clés du château !


Fin de  la partie N°5 ,Ecole Saint-Joseph, Miribel ; Classes CM2 Edith CLAVIERE

 

Titre choisi : L’Arbre de Vie.

 




Les enfants et nous |
Les Provost |
Demain est un autre jour... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | CrTice47
| Groupe Violet
| teresadupraz